Remaniement : l'échec d'Emmanuel Macron privé de coalition<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Elisabeth Borne
Elisabeth Borne
©LUDOVIC MARIN / AFP

Politique

Un jeu de chaises musicales

"Emmanuel Macron s’accorde un nouveau départ. Mais le chef de l’Etat le fait sur un aveu d’échec." constate Le Monde

"Après quinze jours de pourparlers et de « mains tendues », selon les mots de l’exécutif, l’espoir de bâtir une majorité stable avec les parlementaires d’opposition jugés « constructifs » s’est évanoui. Et, avec lui, a disparu l’idée brièvement caressée de former une coalition."

"Les quarante-deux membres de la nouvelle équipe, incluant la première ministre, Elisabeth Borne, sont pour la plupart des figures connues de la Macronie. La plus grande surprise étant peut-être la réapparition de Marlène Schiappa, visage hautement médiatique du premier quinquennat" ajoute Le Monde.

Le Figaro parle lui aussi d'échec : "En confirmant Élisabeth Borne à Matignon, Emmanuel Macron lui avait confié une mission: recherche un «accord de gouvernement» avec d’autres forces politiques que celles de la majorité sortante, cet accord pouvant aller des communistes aux Républicains. Cette équipe Borne remaniée signe l’échec de cette mission."

"À vrai dire personne n’y croyait. Les conditions n’étaient pas réunies. Le chef de l’État n’était pas dans une position suffisamment forte pour attirer aujourd’hui des opposants de la veille".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !