Répondant à Jordan Bardella (RN), Stanislas Guérini menace de retirer l'investiture LREM à cause d'une candidate remplaçante voilée sur une affiche électorale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Visuel LREM élections départementales à Montpellier
Visuel LREM élections départementales à Montpellier
©Capture d'écran Twitter

Voile

Répondant à Jordan Bardella (RN), Stanislas Guérini menace de retirer l'investiture LREM à cause d'une candidate remplaçante voilée sur une affiche électorale

Un visuel critiqué, sur Twitter par Jordan Bardella (Rassemblement National)

Une photo de campagne pour les élections départementales dans le canton de Montpellier 1 est critiquée par le Rassemblement National, et dénoncée par Stanislas Guérini, délégué général de la La République en Marche (LREM).

Sous le slogan "Différents mais unis pour vous !" on voit quatre candidats LREM, avec, à gauche, la remplaçante Sara Zemmahi qui porte un voile. 

Un visuel critiqué, sur Twitter par Jordan Bardella (Rassemblement National)

Mais aussi par Stanislas Guérini qui a réagit sur Twitter : "Les valeurs portées par LREM ne sont pas compatibles avec le port ostentatoire de signes religieux sur un document de campagne électorale. Soit ces candidats changent leur photo, soit LREM leur retirera leur soutien."

Marlène Schiappa a retweeté le message de Guérini confirmant ainsi qu'elle soutient sa position. Mais au sein de LREM tout le monde n'est pas d'accord avec cette position : «L'extrême droite ne doit pas dicter notre agenda politique, et encore moins les règles électorales. Aucun texte de loi n'interdit le port de signes religieux dans une campagne électorale ou lors d'un mandat !», a souligné Cécile Rilhac, députée du Val-d'Oise. citée par Le Figaro.

Cité par Le Parisien, Guérini reconnaît une erreur. "Sur la forme, c'était de ma responsabilité de répondre et répondre vite. Mais c'était une erreur de le faire en répondant sur un tweet de Bardella"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !