Le pape François canonise 10 nouveaux saints dont Charles de Foucauld grâce à l'accident d'un jeune charpentier qui en est sorti indemne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Religion
pape François
pape François
©VINCENZO PINTO / AFP

Religion

Le pape François canonise 10 nouveaux saints dont Charles de Foucauld grâce à l'accident d'un jeune charpentier qui en est sorti indemne

Parmi les nouveaux saints, trois Français

Le pape François a proclamé saintes, dimanche 15 mai, dix figures de l’Eglise catholique devant des milliers de fidèles du monde entier réunis sur la place Saint-Pierre, à Rome, en Italie souligne Le Monde.

Leurs portraits étaient accrochés sur la façade de la basilique St Pierre.

La France était représentée par le ministre  de l’intérieur, Gérald Darmanin (qui remplacait le Premier ministre Jean , qui se tenait près du président italien, Sergio Mattarella.

Parmi ces dix canonisés figurent trois Français : l’ermite Charles de Foucauld, mort assassiné en 1916 à Tamanrasset, dans le Sud désertique algérien, ainsi que les religieux français Marie Rivier (1768-1838) et César de Bus (1544-1607).

Le Figaro a raconté l'histoire de Charle, un charpentier qui travaillait dans l’église du lycée Saint-Louis de Saumur. Le 30 novembre 2016, est tombé de la voute, située à 15,5 mètres de haut. Charle aurait dû mourir ou demeurer paralysé, il s’en est sorti sans séquelles.

Cet événement hors norme fut l’acte décisif pour que le pape François puisse proclamer Charles de Foucauld saint. Ce «miracle» à Saumur a été en effet attribué par l’Église catholique à l’intercession du religieux français.

Non-croyant, il a accepté que son aventure contribue à la canonisation de Charles de Foucauld, qu’il ne connaissait pas.

Or le jour de la chute, la paroisse où a eu lieu l’accident - dédiée à Charles de Foucauld - terminait une prière quotidienne depuis un an «pour qu’un miracle intervienne» et qu’il puisse être canonisé....

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !