La Turquie rivale de la France au Sahel pousse ses pions au Niger et au Mali | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Emmanuel Macron au Niger
Emmanuel Macron au Niger
©LUDOVIC MARIN / AFP

Diplomatie

La Turquie rivale de la France au Sahel pousse ses pions au Niger et au Mali

L’opposition entre Paris et Ankara s’est d'abord manifestée en Méditerranée, mais ces rivalités s’aiguisent désormais au sud du Sahara

Quelles ambitions la Turquie nourrit-elle au Sahel ? La question taraude de plus en plus la France et les puissances étrangères implantées dans cette zone stratégique du sud du Sahara, à cheval sur cinq pays (Burkina Faso, Mali, Mauritanie, Niger, Tchad) constate Le Monde.

Un premier seuil a été franchi dans le domaine militaire en juillet 2020 avec la signature d’un accord de défense bilatérale entre le Niger et la Turquie. 

Parallèlement, l’influence politique turque s’est étendue au Mali voisin. En août 2020, après le coup d’Etat qui a déposé le président Ibrahim Boubacar Keïta dit « IBK », le ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Cavusoglu, a été le premier haut responsable étranger à rencontrer les putschistes. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !