Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le président Emmanuel Macron s'entretient avec la presse lors de sa visite d'un centre de vaccination contre le Covid-19 le 6 mai 2021.
Le président Emmanuel Macron s'entretient avec la presse lors de sa visite d'un centre de vaccination contre le Covid-19 le 6 mai 2021.
©Christophe ARCHAMBAULT / POOL / AFP

Apaiser les tensions

Emmanuel Macron demande le "retrait immédiat" des troupes azerbaïdjanaises en Arménie

Le président de la République, Emmanuel Macron, a insisté, jeudi dans la soirée, sur « la nécessité d'un retrait immédiat des troupes azerbaïdjanaises du territoire arménien », après que le Premier ministre, Nikol Pachinian, a accusé l'armée de l'Azerbaïdjan d'avoir violé la frontière de l'Arménie.

Emmanuel Macron a lancé un appel au calme dans le cadre du conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan. Le président de la République a insisté, ce jeudi 13 mai dans la soirée, sur « la nécessité d'un retrait immédiat des troupes azerbaïdjanaises du territoire arménien », après que le Premier ministre de l'Arménie, Nikol Pachinian, ait accusé l'armée azerbaïdjanaise d'avoir violé la frontière arménienne et de s'être infiltrée dans le sud du pays.

« Le président de la République a rappelé l'attachement de la France à l'intégrité territoriale de l'Arménie », a précisé la présidence française dans un communiqué.

Le chef de l'Etat s'est entretenu avec le Premier ministre arménien, jeudi, au sujet « des développements en cours à la frontière entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan ».

Erevan a accusé Bakou de chercher à conquérir de nouveaux territoires.

L'Azerbaïdjan et l'Arménie se sont affrontés à l'automne 2020 pour le contrôle de la région indépendantiste du Haut-Karabakh. Le conflit s'est soldé par un lourd bilan de plus de 6.000 morts et une défaite d'Erevan, qui a dû rétrocéder d'importants territoires à Bakou, selon des informations de France Info. L'Azerbaïdjan a bénéficié notamment du soutien militaire de la Turquie.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !