Covid-19 : Voilà comment la France a remis en selle sa campagne vaccinale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Covid-19 : Voilà comment la France a remis en selle sa campagne vaccinale
©AHMAD GHARABLI / AFP

Session de rattrapage

Covid-19 : Voilà comment la France a remis en selle sa campagne vaccinale

Alors que notre pays était le mauvais élève de l'Europe en terme de % de population vaccinale, aujourd'hui 69% de la population a reçu au moins une dose de vaccin. Seule l'Espagne fait mieux pour le moment.

Alors que la France connaît un rebond des contaminations avec la vague du variant Delta, les services de réanimation ne connaissent pas de suroccupation comme lors des précédentes vagues. Le fort taux de vaccination de la population agissant ainsi comment un bouclier protecteur. 

La campagne vaccinale est cependant loin d'être parfaite. Philippe Amouyel professeur de santé publique au CHU de Lille confie au Figaro que "nous avions un rythme de vaccination assez bon jusqu’à la fin mai, mais dès qu’on a parlé de la levée des mesures de restriction cela a freiné la motivation de certains Français. Ils ont vu dans ce déconfinement un message rassurant qui leur a fait remettre la vaccination à plus tard. Il fallait donc trouver un moyen de remotiver la population, et visiblement le passe sanitaire a eu l’effet escompté.»

En effet le pass sanitaire a eu un effet boost sur le nombre de vaccination et la semaine du 19 juillet suivant les annonces environ 2,8 millions de premières doses ont été injectées. Néanmoins cet effet s'atténue un peu et on est passé de 150 000 vaccinations par jour au début du mois d'août à 100 000 aujourd'hui. 

En parallèle les centres de vaccinations se multiplient, on les trouve dans les centres commerciaux, en vacances, au travail, mais aussi on peut se faire vacciner en pharmacie. Le gouvernement veut offrir un choix plethore à ceux qui passent le cap car il souhaite convaincre les récalcitrants. La campagne doit toujours s'intensifiée étant donné que  chez les plus de 80 ans la vaccination n'a évoluée que de 3,2 points depuis le 12 juillet soit 660 000 personnes ! Une autre population semble être poser un problème : les enfants. Moins vaccinés que leurs aînés ils demeurent des cibles du virus car avec la rentrée scolaire le variant Delta pourrait faire des ravages. Des investissements massifs devraient être faits sur la circulation de l'air semble regretter Mircea Sofonea, spécialiste en épidémiologie des maladies infectieuses à l’université de Montpellier. 

Philippe Amouyel rappelle tout de même qu' «Il va falloir atteindre des taux de couverture vaccinale plus élevés si on veut éviter d’avoir à remettre en place des mesures encore plus restrictives.»

À Lire Aussi

Passe sanitaire : 7 questions pratiques à méditer par le Conseil constitutionnel pour mûrir sa décision juridique
Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !