Covid-19 : les professionnels de santé qui ont consulté la fiche de vaccination d’Emmanuel Macron rappelés à l’ordre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Emmanuel Macron lors d'une cérémonie officielle à l'Elysée.
Emmanuel Macron lors d'une cérémonie officielle à l'Elysée.
©Guillaume HORCAJUELO / POOL / AFP

Secret médical

Covid-19 : les professionnels de santé qui ont consulté la fiche de vaccination d’Emmanuel Macron rappelés à l’ordre

Une trentaine de membres du personnel soignant se sont montrés un peu trop curieux vis-à-vis de la fiche de vaccination du président de la République selon l’Assurance Maladie, qui leur a envoyé un courrier de mise en garde.

Les médecins, infirmiers ou pharmaciens ont accès au système d’information lié à la vaccination contre la Covid-19, ce qui leur permet de consulter aisément la fiche de vaccination de n’importe quel Français, même sans avoir obtenu son accord ni celui de son médecin traitant. Près de trente professionnels de santé auraient récemment abusé de cette possibilité en consultant la fiche du président de la République, Emmanuel Macron.

La rédaction de Mediapart avait révélé que la fiche du chef de l’Etat indiquait une injection le 13 juillet, alors que celle-ci avait été annoncée le 31 mai. L’erreur était due à un problème d’enregistrement, selon l’Elysée, contraint de se justifier.

Selon le JDD et la rédaction de Sud-Ouest, les trente curieux (membres du personnel soignant) ont reçu, en fin de semaine, un courrier nominatif de l’Assurance Maladie. Les connexions au système étant tracées, la date et l’heure de la consultation de la fiche d’Emmanuel Macron figuraient sur cette mise en garde, avec un rappel des bonnes pratiques.

Seuls les professionnels « assurant la prise en charge effective du patient » peuvent librement accéder à son dossier. « Et toute recherche et accès illégitimes » peuvent « impliquer des sanctions », selon les précisions de l’Assurance Maladie.

Le JDD - Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !