Chine : des salariés de la plus grande usine d'iPhone du monde ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de travail | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une manifestation contre Apple.
Une manifestation contre Apple.
©Anthony WALLACE / AFP

Foxconn - Apple

Chine : des salariés de la plus grande usine d'iPhone du monde ont manifesté pour dénoncer leurs conditions de travail

Foxconn, le géant taïwanais de la technologie, a confirmé mercredi des "violences" sur son site de Zhengzhou en Chine.

Des centaines d'employés ont manifesté leur colère en Chine, ce mercredi 23 novembre, contre leurs conditions de vie dans la plus grande usine d'iPhone au monde, située à Zhengzhou. La firme Foxconn possède cette usine où travaillent 200 000 employés. La société a confirmé des "violences". 

Confrontée depuis le mois d’octobre à une hausse de cas de Covid-19, l'usine est actuellement confinée. Des centaines de travailleurs avaient décidé de prendre la fuite, pour échapper au confinement.

Des images des manifestations, diffusées sur les réseaux sociaux Twitter et Weibo, montrent une foule de travailleurs défilant dans une rue. Certains font face à des personnes en combinaisons blanches de protection intégrale et à la police antiémeute. Sur une vidéo, filmée de nuit, un homme apparaît avec le visage ensanglanté. Hors-champ, une personne précise : "Ils frappent des gens, ils frappent des gens. Ont-ils une conscience ?"

Le groupe taïwanais Foxconn a reconnu que les travailleurs s'étaient plaints des salaires et des conditions de travail dans l'usine. 

"En ce qui concerne toute violence, l'entreprise continuera à communiquer avec les employés et le gouvernement [chinois] pour éviter que des incidents similaires ne se reproduisent", a précisé Foxconn. 

Apple avait admis début novembre que le confinement du site avait "temporairement affecté" la production de l'usine.

Newsweek

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !