Les femmes, plus douées que les hommes pour se souvenir des visages | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Sur dix visages déjà vus, la gent féminine en reconnaît en moyenne sept quand les hommes n’en reconnaissent que cinq ou six.
Sur dix visages déjà vus, la gent féminine en reconnaît en moyenne sept quand les hommes n’en reconnaissent que cinq ou six.
©Flickr/CC Francois Schnell

Guerre des sexes

Les femmes, plus douées que les hommes pour se souvenir des visages

Une étude publiée dans le revue Pschological Science révèle que Les femmes se souviennent plus souvent que le sexe opposé des noms et visages de personnes rencontrées.

Les femmes se souviennent plus souvent que le sexe opposé des noms et visages de personnes rencontrées. C’est en tout cas ce que révèle une nouvelle étude publiée dans la revue Psychological Science. Selon l’enquête, sur dix visages déjà vus, la gent féminine en reconnaît en moyenne sept quand les hommes n’en reconnaissent que cinq ou six.

Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs de l’Université McMaster en Ontario au Canada ont réalisé plusieurs expériences. L’une d’entre elles consistait à montrer aux participants 120 photos de visages avec des noms inscrits au-dessous sur une période de quatre jours puis leur donner un set de dix clichés en leur demandant s’ils avaient déjà rencontré la personne et si oui, quel était son nom.

Les scientifiques se sont alors rendu compte des grandes différences entre les capacités des deux sexes à reconnaître des connaissances. Jennifer Heisz, l’un des auteurs de l’étude, assure par ailleurs que cela a des conséquences importantes pour les hommes. En effet, ces derniers se retrouvent donc plus souvent que les femmes dans des situations sociales gênantes.

Si l’étude n’explique pas pourquoi les femmes ont plus de facilité à se souvenir d’une personne, Jennifer Heisz a quelques idées : « Les mouvements de nos yeux sont liés à notre attention, ainsi, il se pourrait que les femmes fassent plus attention à être engagées socialement avec d’autres personnes ». Heisz explique également que les femmes ont une mémoire épisodique supérieur, ce qui signifie qu’elles se souviennent mieux d’événement spécifiques du passé.

Lu sur The Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !