Quand des scientifiques entraînent des pigeons à raisonner comme des enfants en bas âge | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Des scientifiques ont entraîné des pigeons à classer 128 images différentes dans 16 catégories distinctes.
Des scientifiques ont entraîné des pigeons à classer 128 images différentes dans 16 catégories distinctes.
©

Apprentissage

Quand des scientifiques entraînent des pigeons à raisonner comme des enfants en bas âge

Si un enfant arrive à classer des objets dans plusieurs catégories en moins d'une heure, plus de 45 000 leçons sont nécessaires aux volatiles pour en faire de même.

Des scientifiques de l'université de l'Iowa, aux Etats-Unis ont entraîné des pigeons à classer 128 images différentes dans 16 catégories grâce à des ordinateurs à écrans tactiles. Récompensés par de la nourriture pour chaque réponse correcte, les volatiles ont mis 64 jours à classer ces objets dans leurs différentes catégories. D'après les chercheurs, cette méthode est semblable à celle utilisée par les parents pour apprendre les premiers morts à leurs enfants. 

Pour réaliser cette étude, les scientifiques ont entraîné trois pigeons à attribuer des images de chiens ou de chaussures à des symboles spécifiques en échange d'une récompense. Une fois exposés à des images inédites de chiens ou de chaussures en noir et blanc, les pigeons se sont montrés capables d'associer ces clichés aux symboles correspondants. Les auteurs de cette étude affirment qu'il s'agit d'une approche similaire à celle des jeunes enfants apprenant à nommer des objets. Si un enfant arrive à classer des objets selon 16 catégories en moins d'une heure, plus de 45 000 leçons ont été nécessaires aux volatiles pour en faire de même. 

Psychologue à l'université de l'Iowa, le Professeur Edward Wasserman a commenté : "Si les enfants apprennent évidemment plus vite que les pigeons, nos volatiles ont été testés sans aucune connaissance préalable, ils ne comprenaient pas la nature des exercices, et n'avaient rencontré aucune de ces catégories auparavant". 

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !