Le rappeur Koba LaD placé en garde à vue après une bagarre à Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Le rappeur Koba LaD placé en garde à vue après une bagarre à Paris
©Koba LaD / YouTube

Déboires avec la justice

Le rappeur Koba LaD placé en garde à vue après une bagarre à Paris

Koba LaD a été interpellé samedi matin et placé en garde à vue dans le cadre d’une affaire de violences aggravées après une rixe dans une boîte de nuit parisienne.

Selon une information du Parisien, le rappeur de 22 ans a été interpellé suite à une bagarre à la sortie de la boîte de nuit « The Key », sur le boulevard de la Madeleine dans le 9ème arrondissement de Paris. 

La raison de cette violente altercation serait une photo du rappeur prise par un fan. Une bagarre générale aurait alors éclaté en fin de soirée. Des individus auraient porté des coups à l’aide de bouteilles en verre et les forces de l’ordre ont constaté la rixe vers 6 heures du matin. Les policiers ont dû appeler des renforts pour maîtriser la situation. Trois victimes sont à déplorer : deux hommes et une femme. Deux d’entre elles étaient inconscientes à l'arrivée des secours, toujours selon Le Parisien.

Le rappeur, ainsi que deux autres individus, ont été désignés responsables par le gérant de l’établissement. Placé en garde à vue pour violences aggravées, le rappeur n'en est pas à son coup d’essai. En novembre 2020, il prenait la fuite après avoir causé un accident de la route, comme en témoignait une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux. Il écope alors de trois mois de prison avec sursis et de 140 heures de travaux d'intérêt général. En janvier 2022, c'est le parquet de Marseille qui ouvre une enquête contre le chanteur. Le rappeur avait été victime d'une agression à la gare Saint-Charles, son présumé agresseur a été passé à tabac et torturé par la suite.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !