La justice ordonne le gel des biens de Johnny Hallyday, pas de droit de regard pour David et Laura sur l'album | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La justice ordonne le gel des biens de Johnny Hallyday, pas de droit de regard pour David et Laura sur l'album
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Verdict pour l'héritage de Johnny

La justice ordonne le gel des biens de Johnny Hallyday, pas de droit de regard pour David et Laura sur l'album

La décision judicaire du tribunal de Nanterre va faire couler beaucoup d'encre et diviser les fans de Johnny Hallyday. Le gel des biens de l'artiste a été ordonné. David Hallyday et Laura Smet se sont vus refuser un droit de regard sur le dernier album de leur père. 

Les deux "clans" sont plus que jamais divisés suite à cette décision qui coupe la poire en deux. Aucun camp ne peut véritablement crier victoire. Laura et David obtiennent le gel des biens de l'artiste. Laeticia Hallyday peut conserver un rôle déterminant sur le plan artistique avec le refus d'un droit de regard pour les deux aînés du rockeur.
David et Laura contestent, par ailleurs, le testament californien, rédigé par leur père en 2014. Selon ce document, l'ensemble du patrimoine du chanteur reviendrait à Laeticia Hallyday et à leurs deux filles adoptives, Jade et Joy. 
Laura et David demandaient le gel des biens immobiliers et des droits artistiques de Johnny Hallyday. Une décision judiciaire doit également intervenir sur le plan de la succession et des testaments. Une procédure doit effectivement décider du caractère légal ou illégal du testament. Cette procédure pourrait prendre des mois ou même des années. 
Laeticia Hallyday vient d'accorder une interview confession à la rédaction du Point, ce jeudi. Elle a souhaité tendre la main à Laura et David. Reste à savoir si, malgré la décision judiciaire de ce vendredi 13 avril,  Laeticia Hallyday fera écouter le futur album de Johnny Hallyday à Laura Smet et à David Hallyday "à la maison", dans un cadre beaucoup plus apaisé, loin de la tempête médiatique et judicaire de ces derniers mois, comme elle le confiait au Point cette semaine. 
Lu sur France info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !