Quand Johnny Hallyday se faisait offrir une toile par Francis Bacon, et la perdait... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Quand Johnny Hallyday se faisait offrir une toile par Francis Bacon, et la perdait...
©Reuters

Oups !

Quand Johnny Hallyday se faisait offrir une toile par Francis Bacon, et la perdait...

L'anecdote est racontée par Jean-Pierre Pierre-Bloch, et se passe dans le Londres de 1963.

L'histoire est peu connue, mais elle dit beaucoup de l'homme qu'était Johnny Hallyday. Jean-Pierre Pierre-Bloch l'avait racontée dans un entretien donné à l'Express par ce dernier. Vers 1963, Johnny Hallyday est à Londres en présence de Mick Jagger. Pierre-Bloch fait partie de la bande. Ils sont approchés par "une sangsue, homo, camée, incompréhensible" qui se prétend peintre et les supplie de le suivre dans son atelier, situé sur les docks. L'homme "refile" au chanteur français une de ses "toiles étranges sur lesquelles dansaient des corps désarticulés". Et tous oublient cette soirée animée...

Ce n'est que vingt ans plus tard que cette scène prendra de l'importance, quand Pierre-Bloch, tombant nez à nez avec une affiche d'une exposition au Grand-Palais reconnait le style du "camé" et téléphone en hâte à son ami Johnny. "Tu te souviens, le peintre, à Londres, l'emmerdeur ? Euh ouais. C'était Francis Bacon. Tu sais combien ça vaut un Bacon ? Dans les 3 millions de dollars. Elle est où sa toile ? J'en sais rien moi. Je l'ai paumée. J'ai dû la balancer dans un déménagement…" 

Une légèreté qui fera certainement enrager les admirateurs du peintre, mais qui montre bien l'insouciance de celui qu'était Johnny Hallyday.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !