Bill Cosby reconnu coupable d'agression sexuelle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Bill Cosby reconnu coupable d'agression sexuelle
©DOMINICK REUTER / AFP

Justice

Bill Cosby reconnu coupable d'agression sexuelle

La star du "Cosby Show", le comédien Bill Cosby, a été déclaré coupable d'agression sexuelle sur Andrea Constand. Les faits remontent à 2004.

Selon des informations du Figaro, l'acteur américain Bill Cosby a été déclaré coupable d'agression sexuelle sur Andrea Constand en 2004 par un jury populaire de Pennsylvanie. Ce rebondissement est intervenu ce jeudi 26 avril après plus de deux semaines de procès. Il a été déclaré coupable de trois chefs d'accusation. Bill Cosby risque, en théorie, 30 ans de prison.

L'agression se serait déroulée en janvier 2004 au domicile du comédien dans la ville de Cheltenham en Pennsylvanie. Bill Cosby avait invité une femme, Andrea Constand, à prendre un verre de vin et trois pilules. L'acteur aurait alors abusé d'elle alors qu'elle n'était plus en état de résister. 
En juin 2017, le premier procès s'était soldé par une annulation. Plus de 60 femmes ont accusé Bill Cosby de les avoir abusées sexuellement. Le dossier d'Andrea Constand est le seul dont les faits ne soient pas prescrits. Andrea Constand est une ancienne joueuse de basket universitaire. Elle a également porté les couleurs de l'équipe nationale du Canada. En 2004, Andrea Constand travaillait pour l'équipe féminine de basket de l'université de Temple à Philadelphie.
Le procès de Bill Cosby intervient dans un moment particulièrement important dans le cadre de la lutte contre les violences faites aux femmes dans le sillage de l'affaire Me Too et Balance ton porc, après les scandales et les soupçons de harcèlement, de viols et d'agressions sexuelles commis par Harvey Weinstein ou par Tariq Ramadan et tant d'autres hommes tout au long de ces dernières décennies. De plus en plus de victimes trouvent la force et le courage pour témoigner.      
Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !