Braquage d'une bijouterie place Vendôme à Paris, deux suspects ont pu être interpellés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Des agents de police nationale forment un cordon de sécurité sur la place Vendôme à Paris, le 7 septembre 2021, après le cambriolage présumé d'un magasin de la marque Bulgari.
Des agents de police nationale forment un cordon de sécurité sur la place Vendôme à Paris, le 7 septembre 2021, après le cambriolage présumé d'un magasin de la marque Bulgari.
©Thomas COEX / AFP

Délinquance

Braquage d'une bijouterie place Vendôme à Paris, deux suspects ont pu être interpellés

Une bijouterie, située sur la place Vendôme à Paris, a été braquée mardi matin par plusieurs malfaiteurs. Deux d'entre eux ont pu être interpellés par les forces de l'ordre.

Selon des informations de BFMTV, un braquage a eu lieu ce mardi vers 12h10 dans une bijouterie de la place Vendôme à Paris. Un policier a ouvert le feu sur un des braqueurs en fuite. Un autre policier a été renversé et serait très légèrement blessé par les auteurs.
 
Plusieurs auteurs armés et cagoulés ont pris la fuite. L'un des suspects aurait abandonné un sac rempli de bijoux.
 
"La police, informée vers 12h00 d'un possible braquage place Vendôme, a pris en chasse une voiture avec trois occupants et deux scooters", a indiqué une source policière à l'AFP. 
 
La bijouterie visée est celle de l'enseigne Bulgari.
 
La fuite des braqueurs a continué dans le secteur des Halles où un policier de la BAC Centre aurait ouvert le feu sur un des braqueurs. Légèrement blessé par le tir, il a été interpellé tout comme un autre des auteurs présumés.
 
Le policier a ouvert le feu car les braqueurs, qui roulaient à bord d'une BMW, ont renversé un agent de police en patrouille à vélo dans le secteur des Halles. L'agent des forces de l'ordre est très légèrement blessé.
 
Selon les premiers éléments, les enquêteurs sont sur la piste d'au moins six malfaiteurs. L'enquête se poursuit.
BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !