Aux Etats-Unis, les blockbusters se retrouvent illégalement en ligne de plus en plus vite | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
salle de cinéma
salle de cinéma
©ABDULMONAM EASSA / AFP

Piratage

Aux Etats-Unis, les blockbusters se retrouvent illégalement en ligne de plus en plus vite

Parfois quelques heures seulement après leur sortie sur Disney+, HBO Max ou Paramount+

La diffusion simulatnée en salles et en ligne facilite le travail des pirates : "Sur le site The Pirate Bay, 12 des 20 films les plus téléchargés ce mois-ci sont sortis sur les plateformes de streaming en même temps que sur les écrans de cinéma "expliquent Les Echos.

"L'équipe de « Black Widow » avait justement fait part de ses doutes au moment de la sortie du film, début juillet. Les producteurs avaient aussi fait part de leurs craintes sur le piratage".

"Selon certains spécialistes, les pirates n'auraient aucun mal à copier le fichier mis en ligne sur les plateformes et à le diffuser illégalement ensuite, en très bonne qualité - souvent, lorsque le film n'était diffusé qu'au cinéma, les copies illégales étaient de piètre qualité, tournées dans les salles par des amateurs, avec une caméra" ajoutent Les Echos.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !