Asthme infantile : 14% des cas directement liés à la pollution automobile | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Asthme infantile : 14% des cas directement liés à la pollution automobile
©Flickr - Saturne

Kof kof !

Asthme infantile : 14% des cas directement liés à la pollution automobile

C'est ce qui ressort d'une étude menée dans 10 grandes villes européennes.

La pollution automobile pourrait être responsable de 14% des cas d'asthme chronique chez l'enfant. Un impact comparable à celui du tabagisme passif. C'est ce qui ressort d'une étude menée dans 10 grandes villes européennes et publiée vendredi dans la revue European Respiratory Journal.
 
Pour aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont comparé l'exposition des enfants vivant à proximité d'un axe très pollué (transportant plus de 10 000 véhicules jour) à ceux vivant plus loin. Résultat : "Nous avons estimé que 33 200 cas d'asthme (soit 14% de l'ensemble des cas d'asthme observés chez ces enfants) pouvaient être attribués aux polluants automobiles (...) ce qui signifie en d'autres termes que ces cas ne se seraient pas produits si personne n'avait vécu dans ces zones", explique l'étude.

L'impact de la pollution automobile sur l'asthme chronique chez l'enfant est donc proche de celui du tabagisme passif qui, selon des estimations de l'OMS, pourrait être impliqué dans 4 à 18% des cas d'asthme.

La même approche a été utilisée pour étudier l’influence de la pollution routière sur les maladies cardiaques coronariennes chez les plus de 65 ans, mais les liens avec le développement de la maladie chronique sont moins nets que pour l’asthme.

Lu sur The Atlantic

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !