Angela Merkel se rendra une dernière fois en France pour un dîner de travail avec Emmanuel Macron le 16 septembre avant de quitter le pouvoir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Angela Merkel rencontre le président français Emmanuel Macron le 29 juin 2020 à Meseberg, près de Berlin. La chancelière allemande va effectuer une ultime visite à Paris le 16 septembre prochain.
Angela Merkel rencontre le président français Emmanuel Macron le 29 juin 2020 à Meseberg, près de Berlin. La chancelière allemande va effectuer une ultime visite à Paris le 16 septembre prochain.
©HAYOUNG JEON / PISCINE / AFP

Ultime visite

Angela Merkel se rendra une dernière fois en France pour un dîner de travail avec Emmanuel Macron le 16 septembre avant de quitter le pouvoir

La chancelière allemande Angela Merkel se rendra à Paris, le jeudi 16 septembre, pour un dernier dîner de travail avec le président français Emmanuel Macron. Les élections du 26 septembre en Allemagne vont marquer officiellement la fin du mandat d’Angela Merkel.

Après seize ans de pouvoir, Angela Merkel va quitter la politique à l’issue des élections législatives du 26 septembre. Angela Merkel va se rendre une dernière fois à Paris, le jeudi 16 septembre, pour un ultime dîner de travail avec le président français Emmanuel Macron, selon des informations de Ouest-France.

Les discussions entre le président français et la chancelière allemande porteront sur « les questions internationales actuelles, en premier lieu l’Afghanistan, ainsi que les questions de politique européenne », selon les précisions, ce vendredi 10 septembre, du porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert. Des déclarations à la presse sont prévues.

Emmanuel Macron avait été, en juin, le premier dirigeant étranger invité cette année dans la capitale allemande.

Face aux conséquences économiques de la crise sanitaire, la France et l’Allemagne ont été à l’initiative d’un plan de relance européen de 750 milliards d’euros, reposant sur une mutualisation des emprunts au niveau de l’UE et une redistribution vers les pays les plus fragilisés, rompant avec le tabou allemand en matière de solidarité financière.

Emmanuel Macron a reçu cette semaine deux candidats à la succession d’Angela Merkel, le conservateur Armin Laschet qu’elle soutient, et le social-démocrate Olaf Scholz, actuel ministre des Finances de la coalition SPD/CDU.

Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !