80 milliards d'euros de subventions, 160 milliards d'euros de prêts : le prix de la pandémie selon Bruno Le Maire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Bruno Le Maire
Bruno Le Maire
©Capture d'écran France Inter

Coûteux mais efficace ?

80 milliards d'euros de subventions, 160 milliards d'euros de prêts : le prix de la pandémie selon Bruno Le Maire

La facture du "quoi qu’il en coûte" nous a permis de sauver nos emplois, nos entreprises selon le ministre de l'économie

Le ministre de l'économie a déclaré ce matin sur France Inter, "On a la mémoire courte : il y a un an, on nous disait qu'il y allait y avoir des millions de chômeurs et des dizaines de milliers de faillites" ceci alors que"nous sommes dans la bonne direction", car les indicateurs sont favorables, avec " 6% de la croissance attendu pour 2021, un retour à la normale d’ici fin 2021 et non début 2022 pour la croissance" et "un taux de chomage aux alentours de 8%".

Bruno Le Maire a aussi fait le bilan de la politique de soutien du gouvernement pendant la pandémie et les périodes de confinement : "80 milliards d'euros de subventions, 160 milliards d'euros de prêts, c'est la facture du 'quoi qu'il en coûte'".

"Le fonds de solidarité a évolué au fil du temps, "il y a eu 40 versions" dit le ministre. "Nous allons passer d'un système général et forfaitaire à un système sur-mesure", a assuré le ministre.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !