Playstation 5 : la rupture de stocks pourrait durer jusqu’en 2022, selon les craintes de Sony | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Loisirs
Un employé prépare la nouvelle console de jeu de Sony, la PlayStation 5, pour un client le premier jour de son lancement, dans un magasin à Kawasaki, au Japon, le 12 novembre 2020.
Un employé prépare la nouvelle console de jeu de Sony, la PlayStation 5, pour un client le premier jour de son lancement, dans un magasin à Kawasaki, au Japon, le 12 novembre 2020.
©CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Jeux vidéo

Playstation 5 : la rupture de stocks pourrait durer jusqu’en 2022, selon les craintes de Sony

La Playstation 5 est toujours en rupture de stocks face à une demande toujours aussi importante. Sony a prévenu ses investisseurs que la situation pourrait perdurer jusqu’en 2022.

Alors que la guerre des consoles de nouvelle génération fait rage entre Sony et Microsoft, la question du stock des nouvelles machines est à nouveau au cœur de l’actualité. La Playstation 5 est victime de son succès. La console de nouvelle génération de Sony s’est écoulée à huit millions d’exemplaires dans le monde, un record pour le lancement d’une console de salon. Depuis sa sortie le 19 novembre, elle n’est disponible, ponctuellement, qu’en très petites quantités et les listes d’attente pour l’acquérir ne cessent de s’allonger chez les revendeurs.

Le contexte sanitaire a retardé certaines livraisons et freiné la production. La pénurie d’une puce principale appelée SoC, essentielle à la fabrication des nouvelles consoles, est notamment au cœur des difficultés de production des nouvelles consoles, selon des informations de Sud-Ouest. Le géant américain AMD est le seul à fabriquer ce produit. Ce fabricant de semi-conducteurs, microprocesseurs et cartes graphiques, fournit également ces puces pour beaucoup d’autres entreprises, comme celles spécialisées dans la fabrication d’ordinateurs et de cartes graphiques. Ralenti par la pandémie de Covid-19, AMD doit répondre à une offre extrêmement importante. Sony n’est pas prioritaire.

Hiroki Totoki, le PDG de Sony, a indiqué l’objectif ambitieux de 14,8 millions de PS5 vendues d’ici le 31 mars 2022. Mais il a également précisé aux investisseurs que l’offre pourrait ne pas répondre à l’énorme demande autour de la console :

« Je ne pense pas que la demande se calmera cette année, et même si nous sécurisons beaucoup plus d’appareils et produisons beaucoup plus d’unités de la PlayStation 5 l’année prochaine, notre offre ne serait pas en mesure de rattraper la demande. […] Nous avons vendu plus de 100 millions d’exemplaires de la PlayStation 4 et compte tenu de notre part de marché et de notre réputation, je ne peux pas imaginer que la demande baisse facilement ».

Les fans de jeux vidéo vont donc devoir s’armer d’encore un peu de patience.

Le grand concurrent de Sony, Microsoft rencontre des difficultés similaires avec sa console Xbox Series X. Seule la version standard et 100% digitale de la console, la Xbox Series S, est facilement accessible pour les joueurs.  

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !