Les Spice Girls se disent prêtes à retravailler ensemble | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Les Spice Girls se disent prêtes à retravailler ensemble
©John Stillwell / POOL / AFP

Comeback

Les Spice Girls se disent prêtes à retravailler ensemble

Le groupe emblématique des années 1990 a publié vendredi un cliché où il apparaît au complet.

Le cliché a ravi et surpris les fans du groupe de pop Spice Girls : ce vendredi, les cinq membres de ce "girl's band" au succès planétaire, Victoria Beckham, Melanie Brown, Emma Bunton, Melanie Chisholm et Geri Halliwell, ont publié à la surprise générale sur leur compte Instagram respectif un cliché, pris dans la journée au domicile de Geri Halliwell à Londres, du groupe au grand complet et réuni autour de Simon Fuller, leur ancien manager. 

Si cela serait banal pour beaucoup de groupe, ce n'est pas le cas des Spice Girls : en effet, leur dernière réunion publique datait de 2012.

Dans un communiqué, les cinq artistes déclarent : "Nous avons passé un après-midi merveilleux à rattraper le temps et à nous souvenir des moments extraordinaires passés ensemble. Nous sommes toujours dépassées par l'intérêt que suscite The Spice Girls à travers le monde entier", écrivent-elles, avant de lâcher une bombe : elles étudient "de nouvelles opportunités de faire des choses ensemble".

"Nous sommes toutes d'accord pour dire qu'il y a encore beaucoup de possibilités excitantes correspondant à ce qu'étaient à l'origine les Spice Girls, tout en renforçant notre message d'émancipation féminine pour les générations futures", précisent-elles, sans en dire plus sur leurs projets potentiels. Néanmoins, selon The Sun, aucun concert ou nouvel album ne serait en préparation, Victoria Beckham refusant de chanter.

Lu sur Ozap

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !