Corées du Nord et du Sud formeront une seule équipe de hockey pour les JO | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Corées du Nord et du Sud formeront une seule équipe de hockey pour les JO
©JUNG Yeon-Je / AFP

Unie

Corées du Nord et du Sud formeront une seule équipe de hockey pour les JO

Les deux frères ennemis profitent du climat d'apaisement pour se rapprocher grâce au sport.

Pierre de Coubertin n'aurait pas rêvé mieux, lui qui voyait dans son événement, les Jeux Olympiques, un moyen de rapprocher les peuples comme jadis en Grèce antique. L'organisation des Jeux Olympiques d'hiver organisé dans la ville de Pyeongchang du 9 au 25 février prochain seront donc l'occasion d'un rapprochement symbolique très fort entre les deux Corées. 

Alors qu'on craignait, après les récents tests nucléaires réussis de la Corée du Nord que cette dernière boycotte les Jeux de son voisin du sud, ce sera une équipe de Corée unifiée qui défilera dans le stade olympique lors de la Cérémonie d'ouverture des Jeux Olympiques d'Hiver de 2018.  Le ministre de l'unification sud-coréen l'a annoncé à la suite de négociations avec des émissaires du sud à Panmunjeon, la "zone commune de sécurité". Ils utiliseront même un drapeau spécifique qui représentera la péninsule dans son ensemble. 

Ce n'est pas une première – la chose avait déjà eu lieu en 2000, 2004 et 2006, mais le climat récent et l'absence de compétition commune depuis 12 ans rend ce retour à l'unité dans le sport très appréciable. Thomas Bach, le président du CIO (Comité International Olympique) s'est félicité de cette action. 

La Corée du Nord participera aussi à la fête avec une équipe de 230 pom-pom girls. Le rapprochement s'explique aussi par l'éviction récentes des conservateurs du pouvoir à Séoul. Ces derniers refusaient tout dialogue avec leur voisin du Nord, alors que le nouveau gouvernement fait du rapprochement un but essentiel de leur diplomatie. 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !