André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, victime d'un infarctus | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, victime d'un infarctus
©YOAN VALAT / POOL / AFP

Pépin de santé

André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, victime d'un infarctus

Alors que Laeticia Hallyday est retournée à Saint-Barthélemy pour se rendre à nouveau sur la tombe de son époux Johnny Hallyday, son père, André Boudou, est confronté à un terrible souci de santé. Selon des informations du Midi Libre, André Boudou a fait un infarctus dimanche soir.

Le clan Boudou et Laeticia Hallyday traversent une nouvelle épreuve particulièrement rude. La rédaction de Midi Libre a en effet annoncé ce mercredi qu’André Boudou, le père de Laeticia Hallyday, a « fait un infarctus dimanche soir ».  Il a été hospitalisé en Martinique, dans un « état critique ». 
André Boudou, 66 ans, a pu se confier au quotidien régional depuis dimanche. Le père de Laeticia Hallyday a expliqué que son état s’est fort heureusement amélioré. 
"Ça va mieux, je ne suis plus en danger, mais je suis passé très près."  
Le beau-père de Johnny Hallyday estime que cet infarctus est lié à la tempête médiatique et judiciaire autour de l'héritage du chanteur. André Boudou doit également légitimement s'inquiéter sur le sort de sa fille en l'absence de Johnny Hallyday. Selon lui, le stress des dernières semaines a pu jouer sur son état de santé. 
"C'est violent. Depuis deux mois, c'est très violent." 
La récente garde à vue de son fils Grégory Boudou, dans une enquête financière sur la gestion de l'Amnésia, l'aurait également profondément attristé selon la rédaction du Midi Libre qui rapporte le témoignage d'un proche de la famille.    
Lu sur Le Midi Libre

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !