Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

Sûr de lui

Accusations contre la Russie : Vladimir Poutine compare le rapport sur Trump à "un canular"

"Je peux difficilement m’imaginer qu’il a couru à l’hôtel pour rencontrer ces filles à la conscience sociale réduite, même si bien sûr, ce sont les meilleures au monde" s'est amusé le chef du Kremlin.

Sans surprise, Vladimir Poutine a balayé d'un revers de main les accusations selon lesquelles Moscou aurait piégé Donald Trump pour obtenir des images compromettantes de lui, comme l'affirme un rapport explosif (mais non vérifié), révélé la semaine dernière. "Trump serait arrivé et aussitôt il aurait couru voir des prostituées moscovites" a ironisé le président russe, comparant le fameux rapport à un "canular." Et de lâcher son bon mot : "Je peux difficilement m’imaginer qu’il a couru à l’hôtel pour rencontrer ces filles à la conscience sociale réduite, même si bien sûr, ce sont les meilleures au monde."

"Ceux qui commandent des canulars de ce type (…), les fabriquent et les utilisent dans la lutte politique, sont pires que des prostituées. Ils n’ont absolument aucune restriction morale" assure le Vladimir Poutine.

Il a par ailleurs souhaité que les relations entre son pays et les Etats-Unis redeviennent "normales."

Lu sur Libération
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.